Faites vos jeux!

Les animaux malades de la peste_Les jeux sont faits et rien ne va plus, pour les libéraux. Les élections de mi-mandat aux Etats-Unis ont vu la victoire écrasante des Républicains. Les medias perlent d’un tsunami qui a balayé les Démocrates en désarroi.

Cette défaite est inquiétante, mais plus alarmante encore sont ses raisons. D’une part, les progressistes désillusionnés n’ont pas voté, et d’autre part la lâcheté des candidats Démocrates qui ont lâché leur chef. En effet, tous se sont désolidarisés d’Obama, et quand on leur demandait s’ils avaient voté pour lui, gênés ils ne savaient que répondre, balbutiaient, alléguaient que la question était hors sujet, bref se distançaient par tous les moyens de leur président comme s’il était malade de la peste.

Obama rime avec Ebola. Que l’on se rappelle la fable de La Fontaine. Ainsi, tous les Démocrates de crier haro sur le baudet, leur seule plate-forme politique. Mais la droite cria bien plus fort et triompha. Que dire de ces élections burlesques qui ont coûté plus de 3,5 milliards de dollars et ont vu des milliardaires investir des millions ? Une chose est certaine : ivres d’orgueil et d’arrogance, les grosses fortunes qui ont fait cet excellent placement ne perdront pas une minute pour en tirer les super profits.

Une politique dite d’austérité écrasera le peuple en affectant les budgets suivants : bien-être social, assurance médicale, salaire minimal, immigration, éducation, écologie, etc. Par contre une politique de prodigalité envers les financiers, les industriels et le Pentagone conduira à l’enrichissement accéléré de l’élite qui non seulement exacerbera les inégalités (il y a 45 millions de pauvres aux USA) mais surtout la misère partout dans le monde. Que l’on songe aux populations déplacées par les interventions militaires au Moyen- Orient. Ajoutons à cela le désastre écologique à l’échelle planétaire d’une politique fondée sur les gains immédiats.

Les dés sont jetés. Les milliardaires sablent le champagne, mais c’est le peuple qui trinque. Dito en Europe et ailleurs. Quel cataclysme faut-il pour le réveiller de sa torpeur ?

Illustration empruntée à Éducation à l’Environnement et au Patrimoine Fables de Jean de La Fontaine

Merci pour le partage